Le Serviteur

À propos du Ministre:

869

Mon nom est Joseph Guindeba, je suis né le 10 Septembre 1974 au Mali.

Je suis issu d’une fraction majoritairement animiste de l’ethnie dogon. Mon père était le seul à donner sa vie au Seigneur dans sa famille paternelle.

Mon père est décédé quand j’avais à peine 7 ans, après m’avoir inscrit à l’école dans une zone où l’école n’était pas du tout appréciée à l’époque.

Après le décès de mon père, je suis resté avec un de ses frères, et successivement avec d’autres tuteurs dans plusieurs villes du Mali. Certains d’entre eux m’ont aidé par la grâce de Dieu. Ceci fait partie des valeurs sociétales du Mali.

C’est dans ces conditions qu’après avoir terminé les études secondaires (Lycée), j’ai obtenu une bourse pour étudier en génie informatique en Algérie où j’ai demeuré quatre ans,  jusqu’à ce que j’aie décidé de partir pour l’Italie. Huit ans plus tard, le dessin de Dieu m’a amené au Canada.

Une bonne partie de ma vie a été vécue hors de toute croyance religieuse, malgré les multiples tentatives de la part de plusieurs personnalités, tels que des parents musulmans et chrétiens, ainsi que des religieux catholiques  italiens.

Cependant, j’ai toujours aimé la justice, aimé aider ceux qui sont dans le besoin et les défendre en fonction de mes moyens. Je me suis toujours dit qu’il existe une loi naturelle, une justice qui punit le mal. Mais je ne parvenais pas à m’accrocher à une religions pendant longtemps. Surtout que les histoires qu’on entend par ci et par là sur des présumés religieux n’aident pas à garder la foi.

Au cours de la l’année qui a précédé la découverte de l’appel de Dieu sur moi, j’avais nourri des ambitions politiques. Car j’étais fatigué de dénoncer des choses que je trouvais injustes. Et n’ayant pas de pouvoir pour changer grand-chose, j’ai décidé de me lancer en politique. Le but était de changer les choses, avoir une influence pour agir.

C’est dans cette situation que le Seigneur m’a fait grâce en créant les conditions qui m’ont poussé à la repentance. En plus de cela, Il m’a élu pour être son serviteur.

Ceci pour dire en un mot que Dieu m’a fait savoir que je peux faire mieux pour son peuple en travaillant pour Lui et avec Lui.

Aujourd’hui, je suis plus que jamais engagé pour servir pleinement mon Dieu, Créateur de la terre et des cieux. J’ai le souci de faire sauver beaucoup de monde qui sont encore en manque de foi en Dieu, l’unique Dieu réelle qui existe et qui a pour Chemin un et un Seul: Jésus le Christ, son fils bien aimé qu’il a sacrifié pour le monde qu’il a crée et tant aimé. À la date d’aujourd’hui (Juillet 2016), je suis à ma huitième rencontre avec Jésus Christ. Oui, J’ai vu Jésus Christ!, en Esprit. Car notre Seigneur est Vivant, comme notre Dieu.

Ces choses ne peuvent que consolider ma foi en Christ le Sauveur et m’encourager à servir mon Père céleste qui m’a appelé pour annoncer la bonne nouvelle et la justice aux peuples, guérir les cœurs brisés, libérer les captifs et délivrer les prisonniers selon Esaïe 6, Esaïe 41, 1 Sam 7:17.

Matthieu 4
4.17 Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. 
4.18 Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs. 
4.19 Il leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. 
4.20 Aussitôt, ils laissèrent les filets, et le suivirent. 
4.21 De là étant allé plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui étaient dans une barque avec Zébédée, leur père, et qui réparaient leurs filets. 
4.22 Il les appela, et aussitôt ils laissèrent la barque et leur père, et le suivirent.

Que Dieu vous bénisse au nom de notre Seigneur Jésus Christ.

Joseph Guindeba

Serviteur de Jésus Christ.