Les disciples du Seigneur doivent éviter le culte de personnalité

Les disciples du Seigneur doivent éviter le culte de personnalité

Bien-aimés, je voudrais aujourd’hui partager avec vous ce message qui m’est inspiré. Il concerne les serviteurs de Dieu qui exercent un ministère en particulier et aussi tout disciple de Jésus Christ en général.

Je vais commencer par ces versets d’un chapitre qui m’a  été donné par le Seigneur.

Luc 22:
25 Jésus leur dit: Les rois des nations les maîtrisent, et ceux qui les dominent sont appelés bienfaiteurs.
26 Qu’il n’en soit pas de même pour vous. Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert.
27 Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert? N’est-ce pas celui qui est à table? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.

Notre Seigneur surprend une fois de plus par son humilité et sa sagesse sans limite. Il demande au plus grand d’entre ses disciples de se comporter comme s’il était le plus petit, donc d’être humble comme le Seigneur lui même l’a toujours été.

Oui, notre Seigneur est humble, il a accepté toutes sortes de souffrance et d’humiliation à la croix de la part de personnes impies, pour des pécheurs que nous sommes, lui qui est Dieu et qui a créé toutes choses et à qui appartiennent toutes choses.

Dit ceci, je vais entrer dans le vif du sujet et aborder le comportement de certains serviteurs de l’Éternel notre Dieu. Certains d’entre eux ont perdu toute trace d’humilité. Dès qu’ils commencent à avoir du succès dans l’exercice du ministère à eux confié, par Dieu, ils deviennent de plus en plus intéressés pas les choses mondaines telles que la gloire et le luxe entre autres.

De nos jours, il n’est pas rare de voir dans les Églises tout un tas de protocoles dignes des rois ou des présidents de certains pays.

Il est aussi fréquent de voir des réseaux d’Églises au sein desquelles on parle très souvent d’un seul homme, fondateur soit-il. Ce que nous oublions par là est que l’Église est le corps de Christ, il appartient à Christ. Si Dieu passe par toi pour en crée quelque part au monde, rend toute la gloire à Dieu. C’est lui qui donne les moyens et c’est lui qui fait venir ses brebis. Ce n’est en aucun cas notre pouvoir à nous êtres humains.

Il est important d’éviter le culte de personnalité dans l’exercice d’un ministère de Dieu. Le nom du serviteur ne doit pas prévaloir sur le ministère dans son ensemble avec toute l’Église et ses membres (Il a droit à ses honneurs de serviteur). Le ministre ne doit pas être la principale de l’angle, Jésus étant le seul à l’être.

Actes 4
11 Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle.

Même si les autres nous donnent un peu trop d’importance, comme certains savent bien flatter, il nous revient en tant que ministre de faire l’humble et de trouver les moyens de corriger la situation.

Notre père céleste a dit lui même qu’il est un Dieu jaloux, il ne faut pas provoquer sa jalousie en usurpant sa place et ses œuvres. Pourtant, en priant on invoque Dieu au nom de Jésus Christ. On ne pries pas en notre nom et on ne prie pas quelqu’un d’autre que Dieu en Jésus si je peux me permettre de le dire.

Exode 34
14 Tu ne te prosterneras point devant un autre dieu; car l’Eternel porte le nom de jaloux, il est un Dieu jaloux.

Deutéronome 6
15 car l’Éternel, ton Dieu, est un Dieu jaloux au milieu de toi. La colère de l’Éternel, ton Dieu, s’enflammerait contre toi, et il t’exterminerait de dessus la terre.

On doit éviter de se faire la place qui revient au Seigneur, si non on risque de tomber dans les mains de Satan, le Diable qui n’attend que ce genre d’occasion pour faire tomber les serviteurs du Dieu vivant.

Je vous invite à prier régulièrement pour  éviter d’être tenté par l’ennemi qui cherche toujours à faire du mal aux enfants de Dieu. Quand on est ministre, le Diable nous cherche sans cesse en quête de faille pour nous attaquer. Tous les moyens sont bons pour lui pour y arriver y compris le luxe, l’argent, la gloire et autres.

Je termine en rappelant l’importance pour un ministre de Dieu de rester dans le cadre du ministère pour lequel il est appelé selon Romains 12 et 1 Corinthiens 12. Par exemple on ne doit pas chercher à jouer le rôle d’apôtre si le Seigneur ne nous a pas désigné et oint apôtre.

Un pasteur doit s’occuper d’une église locale et ne doit pas prophétiser  s’il n’en a pas le don.

Que le tout-puissant et miséricordieux Dieu le Père vous bénisse au nom de notre Sauveur Jésus Christ. Amen!

Joseph Guindeba, serviteur de Jésus Christ

Laisser un commentaire